Chants chamaniques du Népal

Shamans of the East: Ritual Songs of the Himalayan Kulung Shamanic Tradition. Un CD consacré aux chants rituels des chamanes de la minorité Tibéto-Birmane des Kulung Rai de l’est du Népal.

 

 

 

Catégories : , Product ID: 1300

Description

Piste 1 : Chant de chasse rituel. La première piste du CD est une invocation aux esprits gardiens et aux divinités guides du chaman. Le chant habituellement interprété en langue népalaise au début de chaque séance chamanique extatique des Kulung, est censé posséder la faculté singulière de créer un pont entre le célébrant et le monde invisible ainsi que de contribuer à l’auto-induction d’une forme spécifique de transe rituelle. Cette transe représente un trait distinctif de tout rituel chamanique de Kulunge dont l’efficacité est fermement enracinée dans la capacité du chaman de la produire, de la contrôler et de l’orienter vers les objectifs spécifiques du rite.

Piste 2 : Invocations aux maîtres invisibles et aux esprits protecteurs. Il s’agit d’un chant de chasse, généralement interprété en langue rituelle Kulung à l’occasion de l’offrande rituelle du gibier aux ancêtres de la tribu, et aux esprit invisibles de la forêt.

Les chansons de ce CD sont superbement interprétées par Mekhe Kulung, l’un des chamans contemporains les plus renommés de la tribu des Kulung.

 

Les Kulung : établis dans l’une des régions les plus reculées et les plus stupéfiantes de l’est du Népal, les Kulung font partie de l’un des derniers groupes ethniques himalayens à posséder encore aujourd’hui, une forme archaïque hautement ritualisée de chasse à certains espèces de quadrupèdes sauvages de la forêt.

Selon la tradition Kulung, l’expédition de la chasse est précédée, accompagnée et suivie par différents chants liturgiques censés posséder le pouvoir de gagner les faveurs des entités invisibles de l’espace sauvage, de favoriser la chasse et de faciliter l’obtention d’une « essence invisible » spécifique (ji), cachée dans la forêt et dont dépend directement la prospérité du village, ainsi que la force vitale et la santé de ses habitants.

Le thème récurrent de ces chansons est représenté par le récit décrivant une chasse mythique à un cerf invisible et par la description d’un voyage mystique accompli par les âmes des chasseurs – ici agissant dans un double rôle de chasseurs et de prêtres – à la recherche de prospérité et de puissance invisible. Ces deux qualités sont dissimulées dans des « sources de pouvoir » spécifiques distribuées dans toute la forêt où la chasse se déroule et dans les hautes montagnes des alentours.

 

Recherches scientifiques, organisation et supervision aux enregistrements: Martino Nicoletti, sound engineering et post-production : Roberto Passuti, Label : Stenopeica – Le loup des steppes – A Buzz Supreme, 2013.

 

(ACHETER)

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chants chamaniques du Népal”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 28 =